lundi 1 juin 2009

Les méthodologies agiles, au gouvernement est-ce possible?

Les méthodologies agiles au gouvernement est ce possible, je réponds à cette question Oui, avec beaucoup de travail par contre.

L'informatique évoluée, les expertises changes, le manque de ressource, la spécialisation des ressources, et encore bien d'autre élément vos finir à faire changer l'approche que nos gouvernements.

Je ne sais pas s'ils iront vers les méthodologies agiles ou autres choses, mais le modèle, dois, et va changer, j'en suis sûr.

En me fiant à mon expérience, à ce que j'ai vu jusqu'ici, le gouvernement va prendre la tendance la plus forte. À titre d'exemple, la technologie qui a pris émergence pour faire du web dans les ministères de la région de Québec, c'est du .net de Microsoft.

En plus, une nouvelle génération (« Y » et ses suivantes) arrive à grands pas, ils ne veulent plus les anciennes méthodes. Mon ami Nicolas Roberge a bien décrit la problématique dans son billet : Le choc des générations dans les technologies de l’information».

On vit, le gouvernement vit un changement majeur dans la manière qu’il doit faire et l’informatique. Récemment, on pouvait apprendre que de grands chantiers avaient défoncé les temps et les budgets, pour le pas dire qu’ils avaient perdu le contrôle.

C’est peut-être en ne faisant plus ces grands chantiers qui sont presque impossibles à contrôler.

On ne peut pas manger un rhinocéros en une seule bouché, mais si on le découpe en petit morceau, c’est plus facile à manger.

C’est la même chose pour un projet informatique. Il faut le prendre en plus partie, c’est beaucoup plus facile à gérer, et ce, dans le contexte du manque de ressources et de changement technologies.

Mais, pour les méthodologies agiles soient abordés dans nos ministères, il y a plus d’un changement à faire. Je ne veux pas couvrir tous les éléments dans ce billet. Je vais essayer d’explorer chacune des problématiques dans les billets suivants.

L’agilité au gouvernement, c’est possible. Mais on va avoir besoin de bon cuisinier pour aider à manger notre rhinocéros. Moi, je suis partant pour trouver la bonne sauce et vous.. ?

Seul, je n’y arriverais pas .. Je vais faire mon petit bout de chemin, aider certain à le faire.. Mais, tous nous devront en faire un aussi.

Là, et seulement là, les méthodologies agiles pourront être adoptées aux gouvernements.

3 commentaires:

Luc a dit…

Je connais un projet en cours qui se fait avec la méthode Agile. Sous le cap du million tout de même, ce projet, dont j'ai aidé le client (gouv.qc.ca) à définir l'architecture et rédiger l'appel d'offre.

Sans spécifiquement et/ou absolument demander une "réponse" agile, les paramêtres du projet s'y prêtaient bien soient des délais plus que serrés et des travaux très génériques à la discipline (géomatique) et très similaires au développement d'un logiciel...

Bravo à la firme qui a osé, proposé et gagné.

Pascal Veilleux a dit…

Excellent billet. Oui ça s'en vient... il faut être prêt ! Bravo pour ton blogue.

Génération Agile a dit…

Luc : Je suis au courant, j'ai même participé à projet Agile dans ministère, petit projet par contre.

Pour ce qui est de l'appele d'offre, je vais le traité dans un prochain billet.

Pascal : Je le sais que les méthodes agiles s'enviennent .. Je travaille à les promouvoir depuis 7 ans maintenant.

si tu veux bien, il faudrait prendre 2 minutes pour jaser.. car, c'est ensemble qu'on fera grandir les méthodologies agiles.


Comme dit la parobole dans la bible, ma lampe est allumé, et j'ai beaucoup de réserve d'huile, .. ai un bon thermose de café.. ! au cas où la nuit serait longues

Merci à vous deux pour vos commentaires.